Apprendre des langues

L'appel à l'aide de l'apprentissage du francais et des autres langues étrangères

Apprendre et maîtriser une langue étrangère

Vous suivez des cours d’anglais à l’école mais ça ne rentre pas? Votre métier vous contraint à maîtriser une langue étrangère mais vous n’avez pas le  » don des langues  » ? Vous souhaitez tout simplement pouvoir comprendre et vous exprimer en vacances dans un pays sans buter sur chaque mot que vous prononcez ? N’ayez plus peur, lancez-vous ! Avec la pédagogie de l’écoute selon la méthode Tomatis, vous serez capable de comprendre, vous aurez un meilleur accent et vous mémoriserez beaucoup plus vite le vocabulaire et les tournures de phrases.

Comment mieux intégrer une langue étrangère?

Les Québécois n’entendent pas comme les Italiens qui, eux-mêmes, n’ont pas la même oreille que les Japonais. A chaque région du globe, à chaque pays, correspondent divers types d’audition. Chaque langue se caractérise par une bande de sélectivité ou  » bande passante  » particulière. L’oreille française, par exemple, dispose d’une sélectivité située principalement entre 1000 et 2000 hertz. En revanche l’oreille britannique va de 2000 à 12 000 Hz, d’où la difficulté de compréhension ! Parler une langue, c’est d’abord adapter sa propre écoute aux fréquences accoustiques de cette langue. Ainsi, le  » don des langues  » n’est pas tant le don de les parler que celui de les entendre ! Certaines personnes sont dans l’impossibilité de reproduire efficacement une langue étrangère. En effet, d’après le Dr. A. Tomatis  » devant une information sonore inaccoutumée, l’oreille change du tout au tout pour prendre une autre posture bien définie, différente en tous points de celle dans laquelle la langue maternelle l’a fixée. Il est possible que l’oreille d’une personne ne soit pas capable d’accomplir ce travail d’accommodation « . Il est possible de conditionner l’oreille en créant artificiellement cette réceptivité qui lui fait défaut.

L’oreille électronique pour l’apprentissage des langues étrangères.

Cet appareil permet de resserrer ou d’étaler à volonté la bande passante. On peut ainsi donner à une personne l’oreille anglaise, l’oreille espagnole, suédoise… Cet avantage est permanent au bout d’un certain nombre de séances par l’effet de rémanence. Le principal intérêt de cette méthode, c’est qu’elle n’aide pas seulement à l’apprentissage mais conduit à une véritable intégration des langues vivantes.

Pour parler ; il ne suffit pas seulement de reproduire la lettre d’une langue, il faut en restituer l’esprit. Selon A. A. Tomatis :  » Posséder une langue, c’est s’exprimer, penser, exister à travers elle. « . L’oreille électronique permet cette assimilation en profondeur. Une personne ayant suivi des séances d’anglais sous oreille électronique aura naturellement tendance à utiliser les règles de la grammaire anglaise sans effort intellectuel de sa part. Il faut bien préciser que l’appareil ne fait que prédisposer l’apprenant et ne le dispense en aucun cas d’apprendre la grammaire et le vocabulaire qu’il désire parler. En revanche, en le plaçant psychologiquement dans une sorte de complicité avec l’objet de son étude, il lui fournit les motivations indispensables à son succès. Cette préparation est essentielle dans l’apprentissage d’une langue étrangère.

Dès que le message est perçu correctement, l’intégration est immédiate et la reproduction parfaite (rythme, timbre, intensité, mélodie). On écoute, puis on parle et seulement on étudie la structure de ce que l’on a à dire et non l’inverse ; c’est le processus qu’emprunte l’enfant. Il désire parler. Il écoute, puis parle et ensuite quand il sait parler, il apprend à connaître sa langue. C’est ainsi que vous pourrez mieux apprendre et maîtriser une langue étrangère.